à l’écoute des souvenirs

Sigmund Freud

(via Paypal)

Reconnaîtra-t-on ce Freud-là, qui ne nous parle ni d’Œdipe ni de sexualité infantile mais d’agressions et de traumatismes, qui n’interroge pas des fantasmes mais écoute des souvenirs ?

Devant une assemblée médusée, Freud renonce à la sécurité de l’exposé scientifique pour mieux déployer son énergie argumentative : touche par touche, il prépare son auditoire, ménage ses effets, anticipe et désamorce les objections, comme le détective d’un roman policier qui s’apprête à dévoiler l’identité de l’assassin.

C’est cette puissance de conviction que s’attache à rendre la présente traduction, en restituant au texte son oralité première, dans une langue dépoussiérée de tout académisme.

Traduction inédite de « L’étiologie de l’hystérie » (1896).

coll. King Kong
7 euros - 64 pages - parution avril 2021
ISBN : 979-10-92903-08-9

extrait

« Qu’y a-t-il au bout des chaînes de souvenirs ?

Au fondement de chaque cas d’hystérie se trouvent donc une ou plusieurs expériences sexuelles prématurées, qui appartiennent à la prime enfance. Je tiens qu’il s’agit là d’une découverte importante, mais je ne sais pas bien comment poursuivre mon propos. Dois-je vous exposer les faits tirés de mes analyses ? Ou recevoir d’abord l’avalanche d’objections et de doutes qui, j’en suis sûr, vous assaille à présent ? C’est ce que je choisis ; peut-être sera-t-il possible ensuite de revenir d’autant plus sereinement sur les faits. »

lyber

Le livre est disponible au format lyber (accès libre intégral) sur Dans nos histoires Lyber.

sur le blog

un texte parlé

Note sur la traduction de À l’écoute des souvenirs.

ils sont là ! (4)

Reçus ce matin !

ce Freud-là

La préface de À l’écoute des souvenirs, à paraître le 16 avril prochain.